• Illusion et désillusion

     

    Les couleurs flirtent et se mélangent, brillent presque
    Une lumière blonde perce le feuillage
    En harmonie, formant une sublime fresque
    Une beauté sauvage mais pourtant si sage

    Mes paupières s'ouvrent sur un vide parfait
    Le rêve s'estompe dans le noir de ma vue
    Une goutte salée tombe sur l'oreiller
    Peut-être est-il blanc mais tout cela m'est perdu

    Je quitte mes draps comme un vieil habitué
    D'un pas assuré je viens ouvrir mes rideaux
    J'entends s'engouffrer la fraicheur du mois de Mai
    Je goutte le chant des grillons quelque peu faux


    Une légère brise caresse ma peau
    En haut, le ciel se teinte-t-il noir ou vermeil?
    J'aimerai le voir mais pas à travers des mots
    Des mots de quelqu'un qui encore s'émerveille

    Mais je relève la tête dans un soupir
    On dit parfois qu'il faut apercevoir pour y croire
    Mais pour moi qui a perdu de vue ce loisir
    Pour y croire il ne me reste plus que l'espoir

    Dehors, une pluie légère s'abat sur mon corps
    J'entends la pluie tomber, je sens les gouttes s'écouler
    Cet instant je peux le vivre tellement fort
    Mais la pluie s'estompe comme mes rêves d'été

    Il m'arrive encore de goûter quelques trêves
    Quand Morphée m'enlace de ses bras de velours
    Alors je m'abandonne à lui et à mes rêves
    Espérant voir ce qui m'est interdit le jour

     

    Note : C’est un ami qui m’a proposé ce thème : « faire un poème sur un aveugle ». Il pensait faire sur un aveugle de naissance mais j’ai préféré le faire sur quelqu’un devenu aveugle. Mais je compte faire un poème en utilisant tous les sens sauf la vue pour décrire un paysage  (car j’utilise principalement la vue dans mes poèmes). Depuis longtemps je pense à faire une version audio d’un poème. Et je pense que ce poème est une bonne occasion de le faire. Mais je ne sais pas quand, ni même si je le ferai. Par ailleurs je tiens à dire que ce poème est un point de vue d’un seul aveugle (fictif qui plus est) il n’est pas général.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Legardiendel'histoir
    Vendredi 25 Août à 10:26
    Merci de ce voyage dans la peau d'un non voyant qui nous renvoie à notre chance d être pour l'instant voyant...
    2
    Vendredi 25 Août à 21:52

    C’est vrai c’est un voyage en quelque sorte et il nous fait comprendre notre chance. Mais je pense que ça doit être aussi une invitation à mieux se servir de nos autres sens et à découvrir le monde à travers eux. Certes ce poème passe rapidement sur cet aspect. C’est pourquoi je veux faire un poème utilisant les cinq sens mais sans la vue (comme je l’ai dit dans les notes) pour que ce soit vraiment une invitation à utiliser ces quatre sens qu’on oublie.

    3
    Mardi 5 Septembre à 18:09

    "C'est un ami qui m'a proposé ce thème"

    J'ai la musique de Toy Story dans ma tête maintenant, mais je dois dire que c'est très beau comme poème, je suis super content du résultat. Donc, encore une fois, merci d'être aussi bon en écriture, que ce soit dans tes poèmes ou dans ton roman, car après avoir lu un truc chia*t appelé "le Cauchemar d'Innsmouth", je suis heureux de pouvoir lire ton travail. Donc, merci.

    4
    Mercredi 6 Septembre à 20:26

    Je préfère toujours préciser vu que le thème en quelque sorte ne m’appartient pas, ce n’est pas moi qui a eût l’idée, mais en revanche le fait qu’on me donne des thèmes m’intéresse beaucoup car cela me fait écrire des poèmes sur ce que je n’aurais jamais pensé écrire. Je pense par exemple à Dans les bras d’Izanami.

    Je t’avouerai que je ne suis pas un spécialiste dans Toy Story donc je ne vois pas vraiment la référence.

     

    Merci c’est très sympa, un peu moi pour l’auteur du « Cauchemar d’Innsmouth », je ne l’ai jamais lu mais il me semble que c’est du Lovecraft, il écrit de bonnes histoires en temps normal, surtout un univers très détaillé. Eh bien de rien alors. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :