• Résonnance

     

    J'entends chaque note qui résonne
    Je sens la raison qui m'abandonne
    J'écoute les murs lassés qui vibrent
    Je le sais je ne suis que trop libre
    Je suis désormais sans plus d'attache
    Rien que je ne lâche ou me détache
    Une étoile seule dans le noir
    Noyée dans les larmes, le désespoir
    J'en ai chacune et toutes les peines
    Chaque peur d'hier, toutes les joies vaines
    J'en ai tous sauf le céleste éclat
    Plus personne ne brille si bas
    Et encore les notes résonnent
    Pendant que mon envie m'abandonne
    Reviennent des brides de mémoire
    Brisant encore mes morts espoirs
    Je ne sais même plus si je tombe
    Si inlassablement je succombe
    Puisque je ne veux même pas mourir
    Je ne veux ni sourires, ni rires
    Seulement le néant et ma peine
    Sans plus de morphine dans les veines
    Je veux ressentir cette douleur
    Replonger dans mes pleurs, mon malheur
    Et encore les rires résonnent
    Alors que mes éclats m'abandonnent
    Je lui ai donné toute mon âme
    Maintenant j'y retrouve une lame
    Et je saigne jusqu'à ne plus comprendre
    Que je pouvais encore l'attendre
    Tout mon cœur ne lui a pas suffi
    Il lui fallait peut-être ma vie
    Ma vie qui prend goût à cet abîme
    Où tout mon corps et mon cœur s’abîment
    Puisqu'elle était seulement un rêve
    Juste une ange à la beauté sans trêve
    Maintenant le silence résonne
    Enlaçant ma vie qui m'abandonne

    Note : C'est un vieux poème que j'ai retrouvé il n'y a pas longtemps, je tiens à le préciser car il ne reflète pas du tout mon état d'esprit actuel et que je n'ai pas envie que vous vous inquiétez pour moi (je m'adresse à mes proches qui pourraient lire ce poème)


  • Commentaires

    1
    Le chacal bleu
    Vendredi 30 Mars à 18:52
    T'en mieun que ce soit pas ton état d'esprit actuel
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :