• Rose des vents

     

    En hommage aux victimes d’Irma,

     

    Vent force 300 dans le ciel et dans mon cœur

    L'azur n'est plus que lambeaux à l'éclat menteur

    Le ciel éventrée de frictions en déraisons

    Des milliers de gravats étayant l'horizon

    La houle et les vagues éparpillées dans le vent

    Mon âme est cette morne falaise sombrant

    Celui qui pleure pour ceux que le vent emporte

    Ceux qui partent laissant une étoile morte

    Peu m'importe sous quelles drapeaux vous gisez

    Une soie de trois couleurs ou bien des milliers

    Je ne connaissais pas ces défuntes lumières

    Aujourd'hui je leur apporte mes pleurs et mes prières

    Car cet horizon des cendres des vies brisées

    Est celui qui règne en mon être saccagé

    Mes yeux et mon corps saignent devant toi, Irma

    Je meurs sans cesse sous tes sourires narquois

    Le flot de tes mots me frappe de plein fouet

    Mes rivages ne sont plus que récifs défaits

    Alors va te perdre ailleurs et laisse-moi vivre

    Si seulement je pourrais survivre et revivre

    Je suis déjà assez brisé, tu peux partir

    D'autre après toi viendront sans doute me détruire

    Car j'ai bien trop aimé l'océan et le vent

    Mais Éole ne m'aime, pas même mourant


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :