• Vagabond

     

    Sur le bord de la route

    Les cheveux dans le vent

    Et du ciel quelques gouttes

    Sur ma peau ruisselant

     

    Où que la route le veuille

    J'irai la vie dans le dos

    Avant que je ne cueille

    Un vert coquelicot

     

    Il m'accompagnera

    Sa vie et sa rougeur

    Dans le creux de mes doigts

    Serein comme mon cœur

     

    Peu importe mon âme

    Peu importe la fleur

    La route ne s'étame

    Et je reste rêveur

     

    Note: Cette fois c'est un pentasyllabes, donc 6 syllabes par vers. C'est à mon sens plus compliqué qu'un alexandrin car on a moins de mot pour faire jouer le nombre de syllabes. Quoi qu'il en soit, ces temps-ci je n'écris qu'en respectant la versification, je trouve que c'est un exercice mentale intéressant. Quant au sens j'ai écris ce poème en marchant le long d'une route. Ici j'ai voulu faire abstraction du côté contemporain des routes: les voitures, le bitume, les lignes blanches lancinantes mais garder le côté sauvage qui persiste sur son bord.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :